Les start-up au coeur de l’innovation en Afrique

Suite à l’appel à participation qui s’est clôturé le 23 juin 2019 , il est temps de vous dévoiler les porteurs de projets qui présenteront leur initiative, produit ou service à Futur.e.s in Africa ! 

>>> Obtenez votre invitation ici <<<

Futur.e.s in Africa est le premier événement qui relie les écosystèmes numériques français, marocains et africains.
Lieu de convergence unique entre les innovateurs de tous profils, penseurs, acteurs du numérique venus de grandes entreprises, d’universités, de de start-up émergentes, nous l’avons façonné pour vous, pour expérimenter directement des solutions et services numériques innovants qui dessinent déjà de manière durable et inclusive les villes et territoires de demain.
Le 29 octobre, venez rencontrer 40+ projets rigoureusement sélectionnés cet été parmi plus de 150 candidats marocains, français et de l’Afrique francophone et anglophone. Ils vous permettront d’appréhender de manière concrète les avancées technologiques développées sur le continent africain autour de 9 thématiques comme autant de facettes des territoires durables.
Les premières démos ci-dessous pour vous convaincre dès à présent de demander votre invitation

EDUCATION

Une école digitale pour repenser l’éducation en Afrique, au programme de futur.e.s in africa ! 


(Crédit image : IFIN Lomé – Institut Francophone de l’Image et du Numérique

Digital School Africa (France et Togo) est une école digitale pour former aux métiers innovants liés à l’industrie de l’image et du numérique en faveur des jeunes et des femmes en Afrique.

E-SANTÉ 

Des start-up pour favoriser l’accessibilité aux soins partout en Afrique !

Dashmake (Togo) a mis en place un système informatique intelligent pour gérer les informations de santé afin d’assurer la prédiction des sinistres et de proposer des services d’assurances.

Pelebox Smart Lockers (Afrique du Sud) est un système de consigne IOT  de casiers connectés qui permettent aux patients de récupérer rapidement et facilement leurs traitements dans des établissements de santé.

Rema Medical Technologies (Bénin) est un application qui connecte tous les médecins d’Afrique pour favoriser la collaboration en temps réel, afin qu’ils prennent de meilleures décisions médicales et ainsi sauver plus de vies.

EAU & AIr

Mettre en place des solutions pratiques pour optimiser la distribution d’eau et la qualité de l’air, c’est ce que proposent les start-up de futur.e.S in Africa !

(Crédit image : Simon Rawles/ Getty Images)

Aquassay (France) met en place des solutions numériques et actions sur les usages et installations hydriques pour optimiser la consommation d’eau et réduire le gaspillage.

Ecomesure (France) propose la surveillance hyper-localisée de la qualité de l’air en extérieur.

HydroIQ (Kenya) est le premier opérateur de réseau mobile virtuel qui apporte des solutions intelligentes pour la distribution d’eau.

ENERGIE PROPRE

Des start-up qui veulent sortir des sentiers battus en matière d’énergie et enfin proposer des solutions durables en termes d’énergie propre !

(Crédit image : Solar E-Cycles)

EcoSun Innovations (France) a développé des générateurs d’énergie solaire mobiles et autonomes pour électrifier les zones rurales isolées.

Le smart meter Msi Conseil (Maroc) permet de suivre en temps réel les consommations énergétiques afin d’en avoir connaissance et de pouvoir réagir face aux surconsommations.

La start up Solar E-Cycles (Maroc) a développé des véhicules électriques qui fonctionnent à l’énergie solaire.

INFRASTRUCTURES

Comment construire de manière plus durable ? Voici des propositions innovantes pour repenser les infrastructures urbaines !


(Crédits : Reuters)

Bâtiments Verts (Maroc) a mis au point une technologie de pressage pour produire des panneaux isolants thermiques utilisés dans la constructions de bâtiments.

Brickify (Nigeria) recycle les déchets plastiques en matériaux de constructions : des briques résistantes à l’eau, au feu et à la chaleur et facilement utilisables dans la construction de maison.

EnVisite (France) permet de visiter un bien en ligne où que se trouve l’acheteur dans le monde.

Urbanattic (Togo) est une entreprise de prospective qui propose un service d’anticipation sur les problématiques de nutrition en ville.

Witti (France) a développé des solutions de paramétrage et de contrôle à distance des infrastructures d’une ville (éclairage public, mesure de la pollution de l’air, collecte des déchets, aide au stationnement).

Zelij Invent (Maroc) produit un revêtement de sol écologique développé à partir d’une formule basée sur 80% de plastique recyclé. 

TRANSPORT & MOBILITÉ

Penser les transports avec plus d’inclusivité et par le collaboratif, une nouvelle manière d’envisager la mobilité !

AccelCity (Maroc) est une entreprise spécialisée dans les logiciels Smarcity. Ils développent une application pour connecter les transports en commun et le stationnement en ville.

AlternativeIT (Maroc) invente une solution pour aider les compagnies de bus à planifier les horaires et les équipages.

La plateforme CloudFret (France) offre aux entreprises africaines et internationales une solution de transport de marchandises plus simple, plus rapide et moins coûteuse.

Le site Ecom 4 Sénégal (Sénégal) permet à tous les sénégalais de commander sur tous les sites et de se faire livrer en un temps record partout dans le pays.

La start-up Firefly (Sénégal) place la mobilité au cœur de la stratégie commerciale des entreprises et propose de relier les marques aux usagers en Afrique par des services spécifiques dans les transports. 

La plateforme Kourtim (Maroc) cherche à réunir tous les acteurs du transport de marchandises.

Le leader du covoiturage au Maroc PipPipYalah, à la communauté de + 300 000 membre, présente son application disponible sur IOS et Android.

L’application Weego (Maroc) cherche à favoriser le transport collaboratif en Afrique.

AGRITECH

Nourrir 9 milliards de personnes c’est le défi des prochaines décennies pour l’Afrique, des start-up ont déjà commencé à agir :

(crédit image : Laetitia Bezain/ RFI)

AgriLab (Côte d’Ivoire) c’est le premier FabLab d’autoconstruction avec la mise à disposition de matériel intelligent, adapté à une agroécologie paysanne.

La plateforme Aywajieune (Sénégal) permet le référencement de produits halieutiques. Elle permet aux pêcheurs de facilement écouler leurs produits auprès des consommateurs, restaurants et hôtels qui bénéficient en retour d’un accès facilité et de prix compétitifs.

Une plateforme web Fenou Packaging (Bénin) permet aux producteurs agroalimentaires de trouver l’emballage biodégradable adéquat à leur produit.

Foodhubs (Nigeria) propose des chariots froids fonctionnant à l’énergie solaire et dotés de capacités loT pour aider les agriculteurs à stocker leurs produits afin d’éviter des pertes après la récolte.

Save Our Agriculture (Cameroun) développe des systèmes aquaponiques urbains, efficients et économiques en eau, qui permettent la production de légumes biologiques grâce à un engrais naturel provenant des déjections de poissons

La plateforme Tradebuza (Nigeria) permet de numériser les contrats et les actes de vente agricoles.

GESTION DES DÉCHETS

A l’aube de 2050 la gestion des déchets est un enjeu majeur pour l’Afrique, voici des start-up qui agissent dès aujourd’hui !

(Crédit image : Delphine Bousquet/RFI)

Biodome (Maroc) fabrique des machines électromécaniques in situ : La machine reçoit chaque jour les déchets organiques et les transforme en continue en compost mature.

Coliba 2.0 (Ghana) est surnommé le “Uber du recyclage en Afrique de l’Ouest”, et vise à changer la manière de recycler en Afrique de l’Ouest.

Lombrisol (Maroc) invente une solution écologique, durable et moins coûteuse pour le traitement des déchets organiques.

SetTIC est la première société sénégalaise spécialisée dans le recyclage de déchets électroniques autorisée par le Ministère de l’Environnement. Ils collectent, démantèlent les équipements et trient les composants pour les renvoyer vers des filières spécialisées. 

La start-up WoeBots (Togo) donne une nouvelle vie aux déchets électroniques pour fabriquer des imprimantes 3D.

FINTECH

De la finance et de la tech pour plus d’égalité ? Découvrez la fintech version Futur.e.s in Africa.

La plateforme Beinday (Sénégal) permet d’injecter du contenu publicitaire à travers le wifi public gratuit avec un brevet dans 17 pays.

WeCashUp (France) est la plus grande plateforme de paiement panafricaine. Elle permet aux sites marchands d’accepter toutes les formes de paiements dans 36 Pays Africains.

Convaincus ? Alors venez découvrir toutes les démos et start-up de Futur.e.s in Africa, le 29 octobre à Casablanca ! Obtenez votre invitation ici !


Crédit image de couverture : Nico Roets/Flickr