Futur.e.s in Paris 2018 : Réécrire le vivant – nature, santé, food

PARCOURS « Réécrire le vivant : nature, santé, food »

#génome #corps #bactéries #OGM #cerveau #food

« Réécrire le vivant : nature, santé, food » fait partie des six parcours de l’édition 2018 de Futur.e.s in Paris : voilà ce que vous pourrez y découvrir en juin. Programmation détaillée en horaires à paraître bientôt…

Est-on désormais capable de faire fi des limites imposées par la nature ? « Réécrire le vivant », c’est ce que nous promettent tant d’innovations qui, si elles paraissent incroyables, n’ont pourtant plus rien de futuriste. Modification du génome, contrôle des horloges biologiques et des bactéries, boost du cerveau : du traitement des maladies à la naissance d’un surhomme, il n’y a qu’un pas, mais quel pas ! Les implications de tels changements organiques sont au cœur de ce parcours « vivant ».

« Réécrire le vivant », ce n’est pas que toucher aux organismes microscopiques – c’est aussi redessiner l’homme dans son environnement. Réécrire le vivant, c’est doter le corps des dernières technologies d’interfaces cerveau-machine pour contrôler une prothèse par la pensée, c’est fournir aux plus âgés des outils pour rester indépendants le plus longtemps possible, c’est offrir aux jeunes des expériences éducatives leur permettant de questionner l’articulation entre sexe et genre. C’est finalement peut -être s’intéresser à l’homme et à son environnement pour améliorer leur coexistence, et surtout ouvrir des possibles.

Dans ce track « vivant », les derniers dispositifs médicaux en réalité virtuelle côtoient les débats sur la manipulation génomique, les « wearables » santé ou les dispositifs les plus innovants de formation du personnel soignant : de nombreuses pistes qui augmentent notre qualité de vie. Et derrière, une question latente : comment faire pour rendre notre présence sur Terre soutenable sans renoncer à cette qualité de vie ?

Au cœur des discussions, on retrouvera aussi la nourriture et son évolution, tant elle en dit long sur qui nous sommes, et sur ce que nous souhaitons devenir. Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es : les innovations vont jusqu’à se nicher dans nos régimes alimentaires et leur implication environnementale, de la mayonnaise confectionnée à base de micro-algues (oui oui) jusqu’aux nouveaux OGM.

 

ON TOUCHE, ON EXPERIMENTE

  • Biowatch, un dispositif wearable au poignet qui stocke et communique les cartes NFC et mots de passe via la reconnaissance biométrique des veines.
  • Ania Khazina & Kelly Gibbs / (S)HE : Sexual Health and Education, une expérience éducative en VR sur la déconstruction des rôles de genre.
  • diSplay Learning d’InSimo, un outil de planning chirurgical à destination des étudiants en médecine, qui permet de se glisser dans la peau d’un chirurgien et de comprendre le fonctionnement des organes comme si l’on se trouvait dans un bloc opératoire.
  • MyReVe, un dispositif médical en réalité virtuelle qui vise à lutter contre les phobies.
  • Calmedica présente Memoquest, un chatbot fonctionnant par sms avec un langage naturel et permettant de suivre les patients opérés. Permet aux personnels soignants de se concentrer sur le soin et le fort développement de la chirurgie ambulatoire.
  • AutonHome de Neuradom, un dispositif destiné aux personnes présentant une perte d’autonomie liée à des troubles cognitifs et moteurs, qui permet de favoriser l’autonomie et le maintien à domicile.
  • Cottos Medical / Cycleo, un vélo d’appartement connecté destiné aux personnes âgées. Grâce à la VR, il simule l’évasion d’une balade à vélo. 
  • La solution Lab On Card de la fondation MAScIR répond à la problématique d’accès au dépistage de la tuberculose au Maroc, en proposant un dispositif aussi intelligent que frugal. Projet gagnant à Futur.e.s in Africa dans la catégorie « Maroc » en mars 2018
  • bepatient / POP, un check-up digital qui permet de réaliser un bilan de prévention santé sur son lieu de travail et de prévenir et d’agir pour réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.
  • Cottos Medical / Cycleo, un vélo d’appartement connecté destiné aux personnes âgées. Grâce à la VR, il simule l’évasion d’une balade à vélo. 
  • MyEye de OrCam, un dispositif de vision artificielle portable révolutionnaire conçu pour venir en aide aux personnes aveugles, malvoyantes, ou souffrant de difficultés à la lecture.

ON EN PARLE

  • L’adieu aux alarmes : pourquoi maîtriser nos horloges biologiques nous permettra (peut-être) de nous augmenter 
  • Smartocracy: will we be able to enhance intelligence on demand? (EN)
  • Les futurs du génome
  • GMO vs. GMO: how to feed 8 billion people without becoming slaves of Monsanto? (EN)
  • L’état de l’art de la menstrutech
  • Le pouvoir des bactéries
  • Par-delà la hype : la blockchain et l’industrie du médicament 
  • Micro-algues nutritives et fast-foods robotisés : le futur de la nourriture sera (peut-être) éthique
  • Les interfaces cerveau-machine : faut-il abandonner le corps pour rester humain ?

AU MICRO

  • Etienne Challet, chronobiologiste, directeur de recherche au CNRS, membre de l’Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives
  • Marion Coville, présidente de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines, chercheuse post-doctorante à Télécom ParisTech, membre du hackerspace Le Reset
  • Pierrick Arnal, docteur en physiologie, chercheur et responsable de la recherche clinique chez Rythm, une pépite française à qui l’on doit Dreem, le bandeau connecté qui vise à améliorer notre sommeil
  • Hervé Chneiweiss, neurologue, directeur de recherche du laboratoire Neurosciences Paris Seine et président du comité d’éthique de l’Inserm
  • Chloé Dru, Project Manager chez Blockchain Partners, accompagne les entreprises dans leur compréhension, exploration et adoption des technologies blockchain
  • Newton Howard, créateur du Mind Machine Project du MIT, a mis au point un prototype d’implant neuronal avec sa start-up ni2o
  • Dr Christine Aicardi, historienne des sciences et des technologies cognitives au King’s College de Londres, chercheuse au sein du Human Brain Project Foresight Laboratory
  • François Artiguenave, docteur en génétique moléculaire, fondateur de la start-up Traaser, développe des logiciels d’analyse génomique pour la médecine personnalisée
  • Christine Peponnet, docteure en génétique humaine au sein de la start-up DNA Script, qui vise à fabriquer de l’ADN de synthèse plus rapidement
  • Chidananda Nagamangala Kanchiswamy, P.-D.G. de la start-up irlandaise PlantEdit, qui modifie génétiquement l’ADN de plantes sans introduire d’ADN étranger
  • Xavier Duportet ou David Bikard, cofondateurs d’Eligo Bioscience, start-up spécialisée dans la manipulation microbienne
  • Emmanuelle Quilès, présidente de Janssen Europe, Middle East & Africa (EMEA)
  • Anca Petre travaille actuellement sur l’usage de la technologie blockchain dans le secteur médical et pharmaceutique ; Chief Operating Officer chez 23 Consulting
  • Mathieu Goncalves, cofondateur d’Algama, start-up qui conçoit de la mayonnaise sans œufs à partir de micro-algues et cherche à industrialisation de la production. 
  • Philippe Goldman, P.-D.G. d’Ekim, start-up qui vise à développer des restaurants entièrement robotisés et approvisionnés localement
  • Gille de Bast, artiste spécialisé dans les interfaces cerveau-machine
  • Héloïse Théro, formée en biologie, elle rédige actuellement sa thèse au laboratoire de neurosciences cognitives de l’Ecole Normale Supérieure.
  • Lucie Ronfaut, journaliste à la rubrique Tech & Web du Figaro. Elle écrit sur Internet, ses entreprises, ses peuples, ses objets, ses lois, ses blagues et ses problèmes, et a créé la notion de « menstrutech ».

 

equipefens