Futur.e.s in Paris 2018 : Tech et handicap – le futur (vraiment) pour tous

Parcours « Tech et Handicap : le futur vraiment pour tous »

#Accessibilité #inclusivité

« Tech et handicap : le futur (vraiment) pour tous » fait partie des six parcours de l’édition 2018 de Futur.e.s in Paris : voilà ce que vous pourrez y découvrir en juin. Programmation détaillée en horaires à paraître bientôt…

« Être inclusif », c’est le mot d’ordre qui ressort de nombreux discours d’acteurs publics et privés aujourd’hui. Mais comment faire pour que cette formule ne s’arrête pas au papier ? Chez Futur.e.s, on sait que des entrepreneurs s’attaquent aussi concrètement que créativement à cet enjeu. L’inclusivité, si elle est affaire d’idées, l’est surtout de pratiques, d’usage. Futur.e.s rassemble pour vous les derniers dispositifs d’accompagnement des enfants ayant des troubles moteurs, met en avant les solutions de réalité mixte pour venir en aide aux autistes ou une solution de production de fauteuils roulants moins coûteuse : bref, valorise les outils et les acteurs indispensables à cette inclusivité.

Plus largement, il ne nous suffira pas de regrouper en vitrine les solutions aux situations de handicap pour être inclusif, comme il ne suffira pas de donner la parole à des personnes en situation de handicap pour estimer que la situation s’améliore. Les projets présentés ont une portée d’usage aussi bien spécifique qu’universelle, c’est pourquoi vous retrouverez des démos de manière transversale, « incluses » dans chacun des cinq autres parcours, en plus d’un espace spécifique. Les parcours s’entremêleront et nous mettons notre main au feu que vous serez séduit par des innovations qui ne modifient pas uniquement le quotidien des personnes en situation de handicap. Et si la solution de sous-titrage pour les sourds et malentendants Ava vous aidait à suivre plus facilement les keynotes en anglais avec le texte à l’écran ?

On en est convaincus : la métropole de demain ne sera intelligente qu’à condition d’être ouverte aux personnes à mobilité réduite ; l’éducation de demain ne sera nationale qu’à condition d’accepter les enfants autistes ; la science de demain ne sera progressiste qu’à condition de se préoccuper d’abord de ceux qui en ont le plus besoin. Et Futur.e.s ne peut être Futur.e.s qu’à condition de ne pas souscrire à une vision cosmétique de l’inclusivité !

ON TOUCHE, ON EXPERIMENTE

  • Hol’Autisme d’Actimage, une solution éducative et médicale recourant à la réalité mixte pour aider les jeunes autistes à développer leurs habiletés sociales dans un environnement sécurisé.
  • Le Fabricarium, le fauteuil roulant verticaliseur du Fablab Polytech’Lill, qui permet de se redresser selon les besoins de son utilisateur et offre une plus grande mobilité, pour un prix bien moins élevé.
  • Gaspard, le tapis connecté de Captiv placé sous un coussin anti-escarre du fauteuil. Grâce à une application mobile et au bluetooth, il détecte le temps passé, le positionnement et l’inactivité de l’utilisateur afin d’éviter les problèmes de peau.
  • Ordyslexie, cartable numérique intuitif conçu par une équipe d’ingénieurs pour redonner confiance aux enfants dyslexiques.
  • A retrouver dans le parcours Vivant : OrCam, un dispositif de vision artificielle portable conçu pour venir en aide aux personnes aveugles, malvoyantes, ou souffrant de difficultés à la lecture.
  • A retrouver dans le parcours Kids Revolution : DysApp de Tralalere, un dispositif pour identifier et accompagner les enfants avec des troubles moteurs dans l’acquisition d’un langage écrit.
  • A retrouver dans le parcours IA, données, algorithmesAva, une application pouvant sous-titrer des conversations avec le smartphone des participants. Permet de rendre accessible les échanges en temps réel.
  • A retrouver dans le parcours TerritoiresStreetco, le premier GPS piéton qui s’adapte aux déplacements des personnes à mobilité réduite et en situation de handicap.

ON EN PARLE

  • L’IA au service de la traduction automatique et de l’accessibilité linguistique : des passerelles avec le monde des Sourds
  • Bigger – and better? Can tech lead to fairer and sustainable megalopolises? (EN)
  • Hacker l’accessibilité des territoires
  • Le futur des interfaces : des interfaces invisibles ?

AU MICRO

  • Adrien Meslet, directeur d’Ava France, à l’origine d’une application destinée aux sourds et malentendants permettant de sous-titrer des conversations
  • Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées
  • Lauren Thévin, chercheuse post-doc, Inria
  • Bastien Didier, artiste spécialisé dans les interfaces cerveau-machine
  • Héloïse Théro, formée en biologie, rédige actuellement sa thèse au laboratoire de neurosciences cognitives de l’École Normale Supérieure
  • Audrey Sovignet, ancienne élève des arts déco et de l’école de programmation Simplon.co, a fondé I Wheel Share en 2015, trois ans après l’accident qui rendra son frère Lucas paraplégique. Son interview est à lire ici

 

equipefens